bandeau-prese

Accueil » Espace presse » Dix ans pour redonner de sa splendeur au Thabor

Dix ans pour redonner de sa splendeur au Thabor
Ouest-France
04 avril 2011

Dix ans pour redonner de sa splendeur au Thabor

Le nouveau kiosque a été inauguré samedi. Premier symbole d’un programme d’investissements
de 5 millions d’euros étalé sur 10 ans pour rénover le grand parc rennais.

5 millions d’euros d’investissements

Le parc du Thabor, aménagé à la fin du XIXe siècle par les frères Denis, pépiniéristes, et le paysagiste Eugène Bühler, subit le poids de son siècle et demi. Pour lui redonner son lustre, la Ville a décidé d’élaborer un vaste programme d’investissements sur 10 ans. Chaque année, depuis 2010, une enveloppe annuelle de l’ordre de 500 000 € va être affectée au Thabor.

Le kiosque rénové

Construit en 1975 à l’initiative de l’architecte rennais Jean-Baptiste Martenot, le kiosque du Thabor a été démonté pièce par pièce pour être restauré. Une rénovation qui a commencé en juin 2010 et qui a coûté près de 460 000 €. Samedi, le kiosque a été inauguré en présence des entreprises qui lui ont refait une beauté : Crezé, Gamet, l’Art du Bois, Limeul, Joubrel, Heriau et Mainguet. Autres investissements en 2010 : la remise en eau des deux bassins à la française, la réfection des peintures de la volière et l’amélioration du pourtour de la grotte.

Une clôture autour de la brasserie

Dix ans pour redonner de sa splendeur au Thabor
La terrasse de la brasserie qui sera construite en prolongement du café-restaurant actuel, à la place du local technique, sera fermée par une clôture en verre.

Une clôture en verre va être installée autour de la terrasse de la brasserie qui va être construite dans le prolongement du restaurant existant, à la place du local technique aujourd’hui inutilisé. Ainsi, cette brasserie, à l’entrée par l’avenue de Grignan, pourra fonctionner en dehors des heures d’ouverture du parc. Cette clôture, face au kiosque, sera bien sûr ouverte en journée sur le jardin. Il s’agit là de l’un des investissements du programme de 2011.

Un théâtre de verdure

Dix ans pour redonner de sa splendeur au Thabor
L’Enfer redeviendra l’année prochaine un véritable théâtre de verdure.

À l’entrée du parc, toujours avenue de Grignan, se trouve aussi L’Enfer. Cet espace utilisé surtout aujourd’hui par les propriétaires de chiens était autrefois un ancien réservoir créé après l’incendie de 1720. Devenu par la suite un théâtre de verdure, mais aussi un lieu de duel ou pour faire du sport, il a aujourd’hui perdu de sa splendeur. L’idée est de le réhabiliter en tant que théâtre de verdure avec une capacité de 200 à 300 places. La scène va être réaménagée, avec un vrai fond de scène. Des gradins vont être implantés de part et d’autre des talus. Et des chaises pourront être ajoutées. A l’entrée, un parterre de gazon va être planté. On pourra y jouer au ballon ou s’y asseoir pendant les spectacles… Les travaux commenceront en septembre pour permettre aux Tombées de la Nuit d’investir les lieux cet été.

Des vignes et une zone pour chiens

Au sud du carré Duguesclin, à l’entrée du parc, côté place Saint-Melaine, un espace de cheminement pour les chiens va être créé également en 2011, le long du talus. Ce site sera clôturé et fermé. Plus anecdotique, c’est là aussi qu’un (ou deux) rang(s) de vigne va être planté. En souvenir de l’ancienne vigne des moines de l’abbaye.

Et plus tard…

Le programme d’investissement court sur 10 ans. A prévoir également : la restauration de l’Orangerie pour en faire un espace d’expositiont: » ‘Action du système de canalisation de l’eau des bassins qui ne correspond pas aux normes environnementales d’aujourd’hui, la rénovation à l’identique de la grotte…

Janick LE CAÏNEC